Some Medieval Music for a Happy New Year \(^o^)/ Un peu de musique pour la nouvelle année

Nous vous souhaitons une très belle et heureuse année 2018, pleine de découvertes et de recherches fructueuses ! Nous espérons que vous trouverez grâce à Himanis des informations utiles et surprenantes 😀

A l’occasion d’une discussion avec Isabelle Ragnard, nous avons cherché quelques informations nouvelles sur les musiciens au Moyen Âge. Grâce à HIMANIS, de nombreuses sources nouvelles sont apparues en un rien de temps .

Quelques histoires de cornemuse (d’où l’illustration) : en septembre 1360 (JJ 88, fol. 63r), le 11 juillet 1374 (JJ 105, fol. 230v, n° 452), le 12 décembre 1375 (JJ 107, fol. 188r), en  juillet 1385 (JJ 127, fol. 30r).

Les ménestrels, hommes et femmes, apparaissent assez régulièrement, ainsi que la société qui les entoure ou les circonstances dans lesquels ils jouent.

Voici les premiers :

  • Pierre Touset : juin 1315 (“Pierre dit Touset, nostre menesterel”), janvier 1317 (“Pierre dit Touset, nostre menestrel”),
  • Jean ou Jeannin de Sens : anoblissement de “Jehan de Senz, nostre menesterel” (avril 1328, JJ 64, fol. 91r, n° 158bis), don d’une île en la rivière de Marne (août 1333, JJ 66, fol. 1548v, n° 1279, rubrique “Johannin de Senon. marescalo regio”),
  • Jeanne de Cretot : septembre 1347 (JJ 68, fol. 444v, n° 287 : “Jehanne de Cretot , menesterele de vielle, povre et miserable personne),
  • Gasset, ménestrel du roi Philippe VI  et ménestrel de Jean, duc de Normandie, fils de feu Guillaume de Gonesse, et de Perrée, née à Soissons, sa femme, tous deux de serve condition : affranchissement en janvier 1339 (JJ 71, fol. 116r, n° 155 : “nostre amé et de nostre tres chier ainsné filz Jehan, duc de Normendie, Gasset, filz de feu Guillaume dit de Gonesse…”),
  • ménestrels de Compiègne, mentionnés dans une enquête : (avril 1346, JJ 75, fol. 298v, n° 508 : “menestrelz serementés de ladicte ville de Compiegne, c’est assavoir Thiebaut Heron, Jehan Heron, Bernart Le Carpentier et Jehan Grosveir, liquel sont serementez des ouvrages et autres choses appartenans en ladicte ville”),
  • dans l’ordonnance de Jean II du 28 décembre 1355 sont mentionnés les “menestriers” (JJ84, fol. 210r, n° 400 : “ouvriers, laboureurs, manouvriers et menestrier”),
  • Jean de Guinery : novembre 1356 (JJ 85, fol. 41r)

Dans un prochain billet, nous continuerons cette exploration, qui permettra de mieux cerner le vocabulaire utilisé et nous espérons que ce défrichage de parties non inventoriées du fonds permettra d’ouvrir de nouvelles pistes de recherche !

PS: L’image qui illustre cet article est tirée d’un livre d’heures à l’usage de Poitiers, ms. Paris, BnF, nouv. acq. lat. 3191, fol. 55v (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000442d/f114), dont François Avril attribue les enluminures et la décoration au maître de Charles de France (cf. Fr. Avril et N. Reynaud, Les Manuscrits à peinture en France, 1440-1520, Paris, 1993, n° 80).


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.